Je crois que l'entraînement de l'esprit est une véritable science. Pas au sens intellectuel (explication des 12 facteurs interdépendants etc), mais au sens physique. Cet aspect a été totalement éliminé de tous les enseignements actuels, pour cette bonne raison que plus personne n'a les organes, c'est-à-dire les canaux. Donc maintenant on reste dans le vague :"demeurer dans l'état naturel" "se concentrer sur sa respiration", ce qui ne veut absolument rien dire en réalité. Par quel processus la concentration sur un conscience sensorielle produirait-il une quelconque réalisation ? Quant à l'état naturel on se garde bien d'expliquer ce qu'il faudrait à son sujet, ce qui permet à tout le monde de croire qu'il y est.

Mais si on regarde les textes hindous par exemple, certains expliquent que les yogis stockent le prana dans des endroits particuliers pour ensuite en faire des usages particuliers. Premananda expliquait aussi qu'il avait des pranayamas spécifiques. Si on regarde bien, on voit régulièrement des mentions de choses très complexes et extraordinaires, sauf qu'on ne voit jamais la queue de l'ombre d'un explication. Jusqu'à Saint Bonnet qui explique qu'il n'y a jamais eu de miracles, seulement la maîtrise de procédés dont l'homme ordinaire n'a pas la moindre idée.

Bon, je ne prétends pas que l'explication de ces procédés devrait figurer quelque part, mais il devrait quand même y avoir quelques grandes lignes. Quel danger cela présenterait-il ? Au pire l'imbécile ne comprendra rien et fera n'importe quoi, ce qu'il a toujours fait.

Maintenant je ne suis pas en train de dire que demaine je ferai des miracles, mais que l'entraînement de l'esprit est aussi complexe que la chimie organique, par exemple, avec toutes sortes de résultats très variés. Mais que pour commencer, il faudrait déjà avoir quelques éprouvettes, et quelques produits de base. Et quelques idées de ce qui serait possible.

Je vois maintenant très clairement que si je me concentre sur l'essence de telle ou telle situation, cela allume un réseau de canaux très précis. Il y en a un grand nombre, et il me semble que tant qu'on n'est pas en train de nettoyer l'un ou l'autre, on est dans le rien, dans le vague, et que ça ne sert à rien. Il se peut d'ailleurs que la stabilisation de l'état naturel marche comme ça. Un réseau associé à chaque opération de la vie quotidienne. Ils sont difficiles à trouver parce que ces situations ne sont pas très chargées, par nature. D'où l'intérêt du yidam qui charge les situations énergétiquement et permet de nettoyer toutes sortes de canaux. Une fois que la perception est devenue plus subtile, on a une chance de voir ce que se passe dans les zones floues. Bref, les gars espèrent nettoyer leur karma et fabriquer le corps d'arc-en-ciel sans rien identifier de précis. Ensuite on en voit débarquer sur les forums :"Je ne comprends pas, j'ai eu les 4 visions de thögal et rien n'a changé dans ma vie". Ah là là...