Comme l'avait suggéré un ami, il y a maintenant une fréquence émise par l'ordinateur contre laquelle il m'est impossible de me protéger (entre 10 et 600 GHz) et qui me perturbe le sommeil. Ceci ajouté au fait qu'il ne m'est plus possible d'aller au resto (aucun), mon éternel problème est résolu, celui qui consistait à me demander quelle sorte de lien je dois garder avec cette société. La réponse est maintenant claire : aucun. En effet, sans ordi il est évident que toute société disparait, en tout cas quand il n'est plus possible de quitter sa chambre.
Je vais donc faire ce que Dieu attend de moi : entrer en retraite perpétuelle. Je pourrais certes avoir une secrétaire à qui je pourrais dicter des articles, mais je me rends compte que ça ne m'intéresse pas, et puis elle a déjà du travail avec mon courrier "obligatoire". De toutes façons, je ne crois pas une seconde qu'il existe un seul vrai pratiquant au monde qui ait un ordinateur, quelque chose qui je pense a été conçu pour détruire l'humain, et notamment ses facultés sprirituelles.
Au final je suis assez content, car je suis obligé de faire ce que j'ai toujours voulu faire, sans avoir la force de caractère de la faire. A 51 ans, il était temps.