Je ne suis pas sûr de faire la différence (pensée par images / pensée conceptuelle)

Ce que tu me dis là est étrange, du coup il faudrait que je puisse demander à d'autres comment c'est chez eux. Pour moi les images ça fait une sorte d'énergie fraîche dans la tête, alors que les mots, c'est comme de la fumée et ça chauffe. Mais peut-être que ça n'était pas comme ça avant, c'est ce qu'il faudrait déterminer. Je l'ai remarqué il y a un an environ (je crois). On peut imaginer que si ça avait été comme ça avant, je m'en serais aperçu... parce que du coup ça règle le problème, au moins en partie. Il n'y a pas à s'empêcher de quoi que ce soit, juste à dériver l'activité de l'esprit vers les images.
Là où avant je me disais "J'aimais bien quand j'habitais chez ma grand-mère", je ne me le dis plus verbalement mais il y a toute une pensée qui exprime la même chose, plus flou et plus diffuse, un imbroglio de souvenirs et de kinesthésie, mais peu d'images.

ça voudrait dire qu'il y aurait un boulot à faire du côté de la visualisation.  En fait je me souviens d'un chose, c'est qu'avant je détestais les descriptions dans les livres et je sautais. Je n'imaginais rien du tout, et je devais avoir majoritairement une pensée conceptuelle faite d'images vagues qui n'étaient là que pour soutenir les concepts. Ce qui me fait penser à la PNL d'ailleurs, tu connais leur méthode, essayer de faire trouver aux gens les images qui sont derrière leurs émotions, et qui sont inconscientes. Chez moi, ça émergeait, mais pas fabuleusement. Semblablement à ce qui est décrit dans les bouquins de PNL.  Par exemple j'ai un peu peur des araignées, et si on m'avait demandé de visualiser une araignée, ben j'aurais vu une grosse araignée en couleur sur un mur, juste devant moi, à peu près de la taille d'une vraie. Ensuite la PNL te fait modifier ça etc... Enfin je l'avais fait plusieurs fois, ça donnait ce genre de trucs à peu près. Mais alors là je viens de visualiser une araignée, une mygale plus grosse que moi incroyablement "vivante" et elle se trouve partiellement imbriquée à l'intérieur de moi, dans certains canaux précis... le truc terrifiant. Mais en même temps comme elle fait à moitié partie de moi, il y a de l'espoir que j'arrive à la manger en entier... en tous cas elle ne m'est pas si étrangère que ça. En fait j'ai du modifier grandement mes facultés de visualisation, ce qui est apparu récemment aussi dans une conversation avec un ami. Il essayait d'imaginer un truc, genre un personnage qui reçoit une lettre désagréable et qui la lit, et je lui faisais décrire le choses et c'était très pauvre au final, on aurait dit que le gars était dans un lieu assez désincarné. De mon côté j'imaginais la même chose, je sentais le fauteuil, le tapis, le parquet, la lettre... enfin toutes sortes de choses très précises, le grain du pantalon, du mur, du papier, les différentes couleurs, je vois l'écriture de la lettre. Ça vient naturellement, et ça se manifeste dans plein de canaux. Ce qui semblerait indiquer que la visualisation est une faculté fondamentale... Parce que bon, ce sont ces visualisations là qui deviennent une terre pure. Car évidemment la substance de ces images c'est comme un gateau à la crème, ça n'a pas la dureté de ce qu'on voit en vrai. Je soupçonne qu'après notre mort on les embarque avec nous dans l'état où on les a conçues, et que c'est ça qui s'appelle le paradis ou l'enfer. Enfin, ça doit être un des paramètres de la question.

Marrant, je crois que je vois de quelle forme tu parles, ça ressemble à celle que je décris plus haut. Quelque part d'ailleurs, c'est une pensée très intuitive et donc proche de la voyance.

Alors en fait non, parce que c'est clairement dérivé de la faculté de visualiser. Pas seulement avec les yeux, mais avec les canaux. Si je visualise n'importe quelle image, ça active des tas de canaux. D'ailleurs récemment j'étais chez une personne qui a essayé de me faire faire un genre de rêve éveillé ou d'hypnose, et j'arrivais pas à suivre, ce qui est en soi est une indication. Si tu me mets dans une forêt, il me faut du temps pour sentir tout ce qui est là. Si on me fait marcher pour chercher un truc, ça casse tout ce que je suis en train de faire. Le fait que ça convenait autrefois semblerait indiquer qu'il n'y avait aucune substance dans mes visualisations. Parce que plus il y en a, moins on va se déplacer. On va plutôt prendre une image statique et entrer dedans, c'est-à-dire dans les canaux impliqués.

NB : En fait j'ai mélangé 2 trucs et mes derniers mails ont une fin inintelligible. J'ai mélangé la nouvelle forme d'intelligence avec une de ses conséquences qui est de pouvoir additionner 2+2 sans avoir l'esprit obscurci par des illusions sensorielles. Mais en fait la faculté principale est autre. C'est la possibilité d'engendrer diverses sortes de substances pures (ou de conceptions-sensations pures) à partir de pas grand chose. C'est avec les vies de saints qu'il y en a le plus qui émergent. Par exemple un esprit ordinaire lit une page, et ça lui semble un peu comme un roman, il y verra à peu près la même chose qu'ailleurs, c'est une jolie histoire. La nouvelle faculté en revanche engendre des substances/conceptions très étonnantes, un peu comme si une nouvelle dimension surgissait. On se met à voir en 4D alors qu'avant on voyait en 3D, assez littéralement. Analogiquement, ça reviendrait à prendre un verre, et au lieu d'en voir juste la forme physique, de plonger dedans, et d'y trouver des objets d'une autre nature, des objets "spirituels", situés dans une dimension non physique.