Bon alors moi c'est ma première vie humaine. C'est pour ça que je ne comprends rien aux gens, pourquoi ils perdent autant de temps en conneries, pourquoi ils n'ont aucune volonté, pourquoi ils sont tellement soumis à leurs parents et famille, qu'est-ce qu'ils peuvent bien trouver d'intéressant dans les groupes, pourquoi ils oublient complètement leur vie spirituelle après avoir vu clairement leur être psychique etc...
Je ne parle pas de mon être psychique, de ce côté c'est le contraire. Quand les gens arrivent au Tibet ou en Inde et se sentent tout à coup "à la maison", je ne comprenais pas non plus, je me sens à la maison partout. Il m'est impossible de trouver une maison qui le soit plus qu'une autre. Les monastères chrétiens, les Himalayas, tout le monde arabe, l'Egypte et le Moyen-Orient, les Celtes, les Vikings, l'Inde et la Chine, et même le Japon. Je pourrais même définir à peu près les époques où j'étais ici ou là. Les aires qui me seraient les moins familières seraient la Russie et l'Amérique du Sud. A cause sans doute du froid, et de la jungle... Mais il s'agit surtout d'une familiarité spirituelle. Le reste, les sociétés, les "usages"... j'ai ça en horreur.

Pour le coté du vital, je crois que j'habitais au-dessus des océans, à fabriquer des cyclones. Je n'aime pas les autres calamités, tremblements de terre, épidémies etc... mais les tempêtes c'est autre chose. J'ai toujours été fasciné par ce truc, surtout celles qui sont au-dessus de la mer et qu soulèvent des murs d'eau. Dès qu'il y a un film comme The storm, Twister, The day after tomorrow, dans Black sails il y a aussi un épisode excellent avec une grosse tempête... bref ma copine ça l'angoisse, moi j'adore. Pas être dessous, hein, quoique si je suis bien abrité, ça va.
Ça expliquerait un truc étrange qui s'est passé. Les deux fois où je suis allé en Belgique pour des séjours spirituels, il y a eu un orage supercellulaire. Des éclairs dans tous les sens, le tonnerre ininterrompu, des trombes d'eau. Je me suis dit que bon, ils devaient en avoir tout le temps. Mais non c'est très rare, j'ai retrouvé le 1er sur wikipedia et le 2è il y est peut-être maintenant. Peut-être que j'avais un pote dans le ciel qui m'a reconnu et qui m'a fait coucou. 
Quand j'étais petit je me souviens aussi qu'une fois sur l'autoroute on avait traversé une série de cumulonimbus, il y en avait 5 je crois, c'était génial, du coup je m'étais intéressé aux nuages. Petit aussi, il y avait un orage dehors, mes parents m'ont demandé d'aller chercher un plat d'abricots qui était resté sur le puits, la foudre est tombée juste à côté de moi. Et je suis bien entendu fasciné par les histoires de lamas qui dirigent les éclairs avec leur phurba, de saints qui ne sont pas mouillés par la pluie etc... Dans mon roman, Daniel va se balader dans le ciel quand il y a des gros orages et discute avec les entités qui font ça. Bref. Après m'être rendu compte un peu de tout ça, j'ai fait un rêve où j'étais connecté psychiquement à une entité qui était dans un cumulonimbus, rêve très étrange mais pas spécialement inquiétant.

Bon, c'est pas le tout de parler du bon vieux temps, maintenant y a du pain sur la planche.

storm-1