Il y a des lustres, Chepa Rinpoche m'avait dit "une fois qu'on a identifié l'état naturel, trekchö ça prend deux ans et demi / trois ans, avant de pouvoir pratiquer thögal". J'ai estimé pour ma part que l'identification était correcte il y a un an et demi, quand j'ai identifié une version dynamique de l'état naturel, et depuis d'ailleurs j'en ai identifié d'autres, mais enfin celle-là me semblait assez convaincante en son genre. Donc forcément, un an et demi, je n'ai pas stabilisé, mais quand même j'essaie régulièrement de voir ce qui se présente quand je suis dans le noir.

Il faut savoir que thögal, c'est le même problème que tummo, qui se résume à "Demerden Sie sich". Les instruction existantes sont une magnifique plaisanterie, à l'usage des idiots qui se croiraient assez malins pour pratiquer ça. Pour ce qui est de tummo, on trouve quelque chose d'assez détaillé chez Kelsang Gyatso, mais quand on s'y met vraiment sérieusement, on se rend compte qu'il a dû énoncer à peu près 20% de ce dont on aurait besoin. Il ne dit nulle pas comment reconnaître les vents et gouttes, et prétend que les gouttes fondent quand on réunit les vents dans le canal central. Ce qui n'est pas faux. Sauf qu'à la base on ne sait pas ce que sont les vents ni ce qu'est le canal central, pratiquement parlant. Alors certains me disent "Ouais, moi tes gouttes et vents et le tralala, je ne sais pas ce que c'est, donc ça ne peut pas m'aider". Comme si moi, en lisant Kelsang Gyatso, j'avais su ce que c'était. Il m'a fallu des années pour identifier tout cela de manière fiable et savoir à peu près comment déplacer les vents. Parce que ça aussi, c'est une blague. "Il se déplacent par la puissance de votre concentration". Allons bon, et quelle sorte de concentration s'il vous plaît ? Alors, cela, ça n'est jamais spécifié, et je peux témoigner que ça n'est pas la concentration dont on a l'habitude. Alors ajoutons aussi quelques milliers d'heures à essayer de trouver la concentration correcte. Bref. Au final ce qu'il dit est vrai n'est-ce pas, mais ce n'est vrai que pour une personne qui sait déjà bien manier tout ça. Et je peux garantir que ça n'est quasiment personne, parce que pour pouvoir faire ce qu'il dit, se concentrer directement sur les canaux, il faut déjà les avoir transformés par le stade de génération, un autre vaste sujet jamais expliqué correctement lui non plus. Alors au final la question est toujours la même : soit on veut s'aider et on fait l'effort, soit on ne veut pas. Je discutais aujourd'hui avec un ami qui a enfin réussi à développer des canaux pour que toutes sortes d'êtres puissent venir s'unir à lui, cela faisait un bon moment que je l'exortais à les développer, mais il avait tendance à m'opposer que "c'est du boulot". Il reconnaît aujourd'hui que c'était incontournable. Il existe malheureusement des capacité incontournables à acquérir, quelque nom qu'on leur donne. Savoir se concentrer correctement en est une. 

Alors thögal c'est pire, parce que c'est encore plus avancé comme pratique, et ceux qui en parlent se fichent de nous. Ceux qui leur ont fait confiance, genre les Olds, leur "résultat" a fait bien rire le Lopön. Il y en a eu d'autres qui prétendent avoir expérimenté les 4 visions sans aucune sorte de résultat. Ils sont honnêtes. Donc là il faut partir de ce qu'on a, et chercher par où on peut aller, sachant que les textes ne décrivent que les signes, jamais la "méthode". 

Donc si j'observe ce qui se passe dans le noir, depuis quelque temps il y a de plus en plus d'images, des démarrages de rêves à l'état de veille si on peut dire. Je médite, et très vite apparaissent quantité d'images symboliques qui ne sont rien d'autre que les canaux visités. Cela ne présente strictement aucun intérêt, il faut le dire - sauf que peut-être bientôt pourrai-je faire plein de rêves lucides à nouveau -. Mais ce qui est intéressant c'est que si "j'appuie" sur l'état naturel, dans tel ou tel chakra, la nature de ces visions change, elles deviennent plus fines, plus quinticolores, et plus géométriques. Pas complètement, mais clairement c'est lié. Plus je suis dans l'état naturel, et plus ça se met à ressembler à "ce que ça devrait", tout en ayant une mystérieuse rétro-action sur les canaux semble-t-il. Mais il faut être dans un vrai état naturel, et surtout ne jamais suivre les visions, sinon on est foutu. Le seul lieu de concentration, c'est le chakra où on applique la concentration (en principe le coeur). Mais ce qui est le plus intéressant bien sûr c'est cette rétro-action, qui semble renforcer la perception de l'esprit subtil. L'autre jour je l'avais déjà senti. Donc ici je peux faire l'hypothèse que la pratique de thögal est liée à l'esprit subtil (à différencier du "très subtil", beaucoup plus difficile à percevoir). 

Et une autre chose que Chepa Rinpoche m'avait dite en privé : 'les paresseux pratiquent trekchö. Ceux qui veuillent travailler pratiquent tummo et thögal'. J'espère qu'il a trouvé une bonne réincarnation. 

Visions de THOGAL