Je suis un peu inquiet. Ces temps-ci je tombe sur des sites FB assez affreux (toujours grâce à des pubs ou autre), genre artiste qui érige la Laideur en Beauté, avec des commentaires dithyrambiques. C'est arrivé plusieurs fois récemment, des trucs vraiment craignos, et les gens trouvent ça "beau", "inspirant" etc etc... Ah oui je me souviens. Du Dark Ambient sur Youtube intitulé Cthulhy, Nyarlathotep etc... et les gens en parlent comme s'il s'agissait de saints ou d'archanges. Genre ils s'endorment là-dessus bien heureux, comme dans une terre pure. Cela me fait penser à une conversation que j'avais eue avec John Warsen, où il trouvait tout à fait fréquentables des BD qui relevaient franchement de la magie noire et de l'attentat contre l'esprit. Apparemment, les contenus de l'inconscient collectif les plus radio-actifs et l'amour universel font désormais bon ménage. Ce qui explique qu'au plan matériel on nous mette du poison dans nos assiettes en estimant nous faire du bien. L'autre jour, j'observais une pharmacienne, et il était clair que dans son esprit elle faisait le bien de l'humanité, alors que son officine est remplie de poison à 50% et de trucs inutiles à 49%. C'est cela la modernité. On a convaincu toutes sortes de gens qu'en étant des criminels ils feraient le bien de leur prochain. Il devient de plus en plus difficile de gagner sa vie en faisant le bien. Les fabricants de meubles, de matelas, de tapis, et qui font en principe une saine activité, sont obligés de garnir leur production de toutes sortes de produits toxiques pour être conformes à la règlementation. Quant à ceux qui fabriquent la nourriture... non seulement ils gagnent en moyenne 650 euros par mois (d'après ce que j'ai lu), mais s'ils voulaient ne pas vendre de poison, probablement qu'ils ne gagneraient plus que 100 euros par mois. Mêmes les trucs bios sont copieusement traités. J'ai 4 vignes chez moi, à peine les feuilles sorties, déjà malades. Cette année je vais les abriter. J'abrite aussi les tomates. Mais bon, ça n'est pas concevable à grande échelle. Tous leurs produits ont eu visiblement pour effet de multiplier les maladies.