J'ai l'impression que le monde est en train de tomber en morceaux. Que les gens n'existent plus vraiment. Il semble que les événements dont je parle dans mon roman inachevé "Daniel à Paris" sont effectivement en train de se produire, chute dans un trou noir spirituel. Les effets sont impossibles à évaluer mais dévastateurs à mon avis. A plutôt court terme.
J'ai voulu créer une activité de vidéos pour le cyclisme, ce qui nécessite certains outils logiciels. Je vois un site "Pour toute utilisation commerciale de notre logiciel, nous écrire". J'écris pour avoir des infos, pas de réponse. Pourquoi mettre cette mention si c'est pour ne pas répondre. Autre site, qui indique "je suis prêt à aider toute personne qui voudrait faire ceci et cela". J'écris au gars. Au moment de finaliser, plus de réponse. Je commande un produit sur Cdiscount. C'est de la merde, je veux le renvoyer, il faut la facture. Je vais sur la page, le produit n'est pas livré, pas de facture. C'est bizarre, parce qu'il est chez moi. Heureusement j'ai pris une assurance "60 jours", j'espère que j'aurai une facture d'ici 60 jours, mais je n'en jurerais pas. Laverdure : certains prix sont annoncés sur leur site internet, qui ne marche pas, on les appelle pour passer commande par téléphone. A l'arrivée, on constate que la facture est plus chère que ce qui était indiqué sur le site internet, dont on a pris des captures d'écran (je me méfie). On appelle 4 fois pour se faire rembourser la différence "on vous envoie un chèque". Jamais rien. Je leur envoie un mail pour leur dire que je vais écrire à la DGCCRF (pour voir). Pas de réponse. Comment peuvent-ils vouloir prendre un tel risque pour 8 euros ? A mon avis, ils sont fous, tout simplement. Ou les employées n'en ont rien à foutre de couler la boîte, je ne sais pas.  
Un ami voit sa fille se faire jeter par terre par un petit garçon à l'école. Il s'approche de la mère "Madame, vous pourriez vouloir surveiller votre fils qui a jeté ma fille par terre". Mais en fait, elle est sourde, et aveugle. Une amie s'adresse à une dame au supermarché, qui fait la queue entre deux queues :"Madame, vous pourriez vouloir choisir votre queue". Sourde et aveugle, elle aussi.
Sur FB c'est pareil. Tout le monde monologue. Pas que sur FB en fait. Absolument partout. Il est de plus en plus difficile d'éviter les trous où on est définitivement englouti. John Warsen a finalement réussi à remplir sa DADS... jusqu'à l'année prochaine. Quand j'achète quelque chose d'important, je prie pour que ça marche. Mais ça marche de moins en moins bien. J'ai acheté un nouvel ordi, pour soulager l'ancien qui se fait vieux. Autrefois, il y avait un progrès, quand on achetait du nouveau matériel. Maintenant, on perd en fonctionnalités. Avec Windows 10 (en fait j'aurais pu acheter un windwos 7 pour 100 euros de plus, mais je me suis dit "depuis le temps que c'est sorti, ils auront corrigé les principaux bugs". Non), j'ai perdu des fonctionnalités, une partie des pogrammes qui marchaient sous windows 7 ne fonctionnent plus. Déjà, j'ai perdu firefox, devenu inutilisable. Explorer est en train de se déglinguer lentement. Les maps ne fonctionnent déjà plus. J'ai donc installé Chrome pour les maps. J'ai épinglé tous mes programmes dans la barre des tâches, parce qu'à gauche c'est devenu l'usine à gaz. Je suis sans arrêt importuné par des propositions d'installation de ceci ou de cela. Mais pas seulement là. Partout. Ma boîte yahoo est envahie de "voulez vous réorganiser vos courriels ?". Les salauds, ils attendent un moment d'inattention, et paf, ils vous tout réorganiser à leur façon, et je ne retrouverai plus rien.
Le DADS-syndrome ne touche pas que la DADs. Avec windows 7, je n'avais pas encore l'impression d'être trop tracé. Mais là, c'est omniprésent "voulez vous ceci ? et cela ? pour votre confort, merci de cocher vos préférences concernant les informations transmises à big brother". Mais en fait, on ne peut pas ne rien cocher. On coche ou on crève. L'autre jour, j'allais sur un site, je crois que c'était pinterest, maintenant il faut s'inscrire. Si tu t'inscris pas, tu verras rien. De plus en plus il faut s'inscrire partout. On a vraiment l'impression que le web est envahi de requins affamés, et on n'ose plus mettre ses doigts nulle part. J'ai l'impression qu'en deux ans, disons, le traçage s'est multiplié par 10, ou davantage. La limite ne me semble pas si loin, je parle d'une limite occulte.
Je pourrais aussi expliquer comment FB fait payer les créateurs de contenus pour qu"ils puissent simplement atteindre leurs propres abonnés. C'est la mafia du web. Tu t'inscris à un réseau social en pensant que cela te permettra d'informer tes clients et amis qui ont coché "je m'abonne". Non, il faut payer pour ça. Il y a aussi les fermetures abusives de comptes FB ou Youtube. Un dépressif raconte comment il s'en est sorti sur sa chaîne youtube. Fermeture. Le contenu ne plaît pas aux annonceurs.

Avant, on pouvait se dire qu'on allait dans le mur. Maintenant, je vois le mur, je ne me dis même plus qu'on y va, parce que c'est ce qu'on se dit quand on extrapole sa position. Là, il n'y a plus rien à extrapoler.